Danelectro Doubleneck

1959

Alors ça vous n’allez pas en voir tous les jours. 1959. Pensez-y, pensez à ce que les autres marques proposaient à l’époque…La Jazzmaster faisait ses débuts, et les jazzmen n’avaient pas l’air emballés… La Jazz bass était encore un prototype et ne serait lancée que l’année suivante. Les Gibsons étaient maintenant équipées de humbuckers qui allaient entrer dans la légende. En Europe, Jacques Brel avait 30 ans et chantait  » Ne me quitte pas ». Il fallait un certain culot pour lancer à ce moment là un instrument comme celui-ci. Un double manche basse-guitare ! Quelle folie. C’est un instrument qui m’émerveille à chaque fois que je le prends en main. La jouabilité est parfaite sur un manche comme sur l’autre mais surtout le son est incroyable. Le son de la basse particulièrement. Rond, tendu et précis, c’est une tuerie. C’est très différent de la version 4 cordes standard. La largueur du corps lui confère une profondeur que n’ont pas les modèles simple-manches. Il y a quelque chose en plus. C’est un peu moins vrai sur le côté guitare qui est excellent aussi mais qui se rapproche plus de la version standard. Alors si vous avez besoin de jouer  une partie guitare et une partie basse dans le même morceau c’est évidemment fait pour vous, comme Gus Seyffert avec les Black Keys. Ce n’est pas forcément une fantaisie, ça peut être utile. Mais rien ne vous empêche de n’utiliser que la partie basse ou la partie guitare non plus. Elles sont toutes les 2 tellement géniales. Et le look ! Vous ne passerez pas inaperçu. L’instrument est en bon état. Il a des marques, quelques taches, un bouton changé mais globalement l’état général est bon. Pas de casse ou de réparation non plus. L’étui rigide Gibson a été un peu découpé à l’intérieur pour accueillir au mieux l’instrument.

1990,00

Instruments apparentés

Epiphone Silverfox Coronet

1964

Voir +

Knutsen convertible

1909

Voir +

National Varsity 66

1964

Voir +

Epiphone Zephyr

1961

Voir +